Note de conjoncture (Mars 2014)

Note de conjoncture (Mars 2014)
INSEE

Résumé

LA ZONE EURO RETROUVE UN PEU DE TONUS

Comme prévu dans la Note de conjoncture de décembre, l’embellie s’est poursuivie dans les économies avancées au quatrième trimestre 2013, mais la croissance est restée décevante dans les économies émergentes.
Au premier semestre 2014, en raison notamment d’un nouvel accès de défiance des marchés vis-à-vis des pays les plus dépendants de capitaux étrangers, la croissance ne devrait pas s’améliorer franchement dans les pays émergents. Dans les pays avancés en revanche, la reprise devrait se consolider, comme en témoigne l’amélioration du climat des affaires retracé par les enquêtes de conjoncture. En particulier, la croissance dans la zone euro devrait continuer de se redresser à l’horizon de la prévision (+0,4 % au  premier trimestre puis +0,3 % au deuxième contre + 0,2 % en moyenne au second semestre 2013), grâce à la modération de la consolidation budgétaire, au redressement de l’investissement après un ajustement très prononcé dans de nombreux pays, et à une baisse de l’épargne de précaution des ménages.
La demande extérieure adressée à la France retrouverait ainsi un rythme de progression soutenu et régulier d’ici mi-2014.
Le profil de l’activité serait toutefois moins régulier en France au premier semestre, avec une progression du PIB de 0,1 % au premier trimestre 2014, puis de 0,3 % au deuxième trimestre 2014, en raison de la conjonction de plusieurs effets ponctuels.

Deux dossiers vous sont proposés ce trimestre :
- Quel potentiel de rebond de l’économie française ?
- Trajectoires divergentes pour les industries automobiles européennes.

Version Papier

11,00 € Ajouter au panier

Note de conjoncture (Mars 2014)

jusqu'à
40%  en droits
d’auteur

paypal