Poésies morte et vivante

Poésies morte et vivante
Jean du Rossignol

Résumé

Poésies morte et vivante est une œuvre pratiquement cardiaque, stoïque, héroïque et généraliste.
Cardiaque, le poète y célèbre la beauté sympathique qui témoigne de l’optimisme, et un amour identique à celui de la personne que le poète chérissait le plus, sa défunte mère et qui, à ses yeux, laisse à penser à une certaine réexistence de l’âme.
Stoïque, il y souffre, impuissant, pour les âmes des personnes chères disparues dans la nature.
Héroïque, il y rend hommage aux parents, sources vitales ; les uns pour leur somptueuse éducation reçue par le passé, les autres pour leur engagement de la charge perpétuelle dans le moment présent.
Généraliste enfin, il y aborde plusieurs sujets notamment une éblouissante jeune fille pour l’amour qu’elle lui offre si spontanément. Un amour, l’envie pour le peuple d’une vie en paix dans une Afrique ainsi que d’autres parties du monde déchirées par des guerres atroces, l’appel au réveil de la jeunesse jugée endormie pourtant force de toute communauté, les inégalités qui drainent l’évolution des sociétés actuelles ; mais en grande partie il y élucide la destinée de ce que c’est un poète en se référant entre autres au travail qu’il est censé accomplir dans la société, à ses caractéristiques, au monde dans lequel il est appelé à vivre.

Auteur

Jean du Rossignol est un poète congolais né à Durba, dans la partie septentrionale de la République démocratique du Congo, le 27 novembre 1997. Il perd très vite son père à l’âge de trois ans. Dès cinq ans, il est chez sa grand-mère à Mungbere, un bourg situé à plus ou moins 200 km au Sud de Durba où il décroche son certificat de fin d’études primaires.
En 2011, il regagne son milieu natal et n’y vit qu’une seule année de suite avec sa mère pour se dépayser en 2012 à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, où il va poursuivre ses études secondaires auprès de sa tante paternelle. Deux ans après la séparation d’avec sa mère, il apprend la mort de celle-ci, un certain vendredi 10 janvier 2014 à la nuit tombante.
Cet événement horriblement fascinant coïncide sans aucun doute peu de temps après avec l’ambition qu’il nourrissait naguère pour l’écriture et surtout la poésie et se décide alors à s’y pencher promptement. Après l’obtention de son baccalauréat en Latin-Philosophie en 2016, il poursuit aujourd’hui ses études universitaires en Droit à l’Université Officielle de Bukavu (UOB).

Version Papier

15,00 € Ajouter au panier

Poésies morte et vivante

jusqu'à
40%  en droits
d’auteur