Volatiles

Volatiles
Romain Suerte

Résumé

« A vouloir être trop libre, on s’enferme soi-même. « (Romain Boulmé dit Suerte)

Volatiles, j’ai choisi ce terme pour exprimer le besoin de prendre son propre envol, le besoin de liberté. L’humain est un drôle d’oiseau migrateur, nous sommes tous des volatiles. Certains textes parlent de révolution, de liberté, d’indignation. » Volatiles » semble convenir. L’espoir d’un envol vers un monde meilleur…

« Mais, où sont passées les âmes errantes,
Celles qui rimaient avec force et tolérance ?
Je ne parle pas des indolentes, des nonchalantes,
Mais de celles prêtes à une civile désobéissance.
Mais, où sont passées les âmes errantes ? »

Version Papier

14,00 € Ajouter au panier

Volatiles

jusqu'à
40%  en droits
d’auteur