Adeline et les amours pluriels

Adeline et les amours pluriels
Jean Morly

Résumé

Adeline plonge dans le tourbillon de ses amours et de ceux de ses proches. Elle apprend d’abord l’amour, sans s’engager, en sélectionnant ses partenaires. Elle joue à l’amour, subit l’amour qui lui impose un vieux mari, s’épanouit dans l’amour, enseigne l’amour, se dévoue à l’amour. Intelligente, elle réussit, au prix de sacrifices en amour, à monter une belle entreprise. Adeline se marie avec Florian, dont elle admire la logique, mais elle ne rompt pas avec ses amants préférés. Viviane, fille d’Adeline, a des problèmes avec ses copains, mais Adeline veille au bonheur de sa fille, en utilisant ses amours pour préserver ceux de Viviane. On retrouve le style particulier des autres romans de Jean Morly, et ses personnages très réfléchis, dont le caractère étonne, mais qui existent en petit nombre parmi nous. Ce sont des individus cultivés, généreux, tolérants, sans jalousie, qui aiment tous ceux qui sont comme eux, et qui ne font pas de vagues. Ils vivent intensément, du début à la fin du livre.

Auteur

Jean Morly préfère la tranquillité dans l'anonymat. Il décrit une société, diverse, avec ses noirceurs et ses bonheurs, sans éviter les sujets qui fâchent. La liberté de la femme, la non-violence et l'absence d'addictions lui sont chères. Il met au centre de ses 8 romans, l'amour, la tolérance, le respect d'autrui, la défense de la liberté et de la valeur de la femme, égale de l'homme. Il caricature l'homme cultivé, poussant à fond ses idées, ses amours, ses qualités et ses défauts. Ses personnages sont pratiquement hors du temps et de l'espace. Aucune couleur locale, peu d'effets de situation, pour troubler le récit. Tout est concentré sur les dialogues, les actes, les pensées et la psychologie. La suggestion est plus utilisée que la description. L'auteur laisse le soin de juger les personnages au lecteur, avec sa sensibilité. Il en résulte des prises de position très variées. La publication de 4 romans chez SimpleÉditon (qui a fait faillite en 2010), a apporté des critiques, gentilles ou réservées, et parfois féroces. Jean Morly a ainsi quelques détracteurs attachés à leurs traditions, qui considèrent que ses livres sont bons pour l'autodafé, et des admirateurs qui y voient une bonne étude de la société, avec une morale condamnant la jalousie, dont on le félicite. Dans l'ensemble, la façon d'écrire est perçue comme du pur français littéraire.

Version Papier

20,00 € Ajouter au panier

Version numérique PDF 14,00 € Ajouter au panier

EPUB 14,00 € Ajouter au panier

Adeline et les amours pluriels

jusqu'à
40%  en droits
d’auteur