L'homme de bois

L'homme de bois
Nicole Badouard

Abstract

Remontons à plus de 500 ans. Nous sommes au XVIe siècle, exactement en juin 1503. Binot Paulmier de Gonneville et soixante marins vont appareiller d’Honnefleur à la conquête de l’Atlantique sud sur une frégate de cent tonneaux joliment nommée « L’Espoir ». Le navire se déroute volontairement vers l’ouest pour profiter des vents d’alizés et doubler le cap de Bonne Espérance. Mais une tempête effroyable les fait dériver et leur errance va occasionner des ravages tant sur la santé des hommes que sur l’état du navire. Après des semaines de mer et de misère, ils atteignent enfin une côte inconnue des cartes maritimes. « La terre des perroquets ». Les oiseaux aux folles couleurs ne sont pas les seuls à les accueillir. Ils ont cette chance incroyable de rencontrer un des seuls peuples de la région à n’être pas cannibales. Et mieux encore, le capitaine Gonneville reçoit un accueil si chaleureux des indigènes que Arasco Naô-Iça, chef de la tribu, deviendra son ami et lui con-fiera son fils Essoméricq, à charge pour lui de le ramener dans vingt lunes soit environ une année de notre ère. Mais Capitaine Gonneville ne pourra pas ramener Essoméricq et le pauvre enfant ne reverra jamais les côtes ensoleillées de Santa Catarina du Brésil.

À travers les yeux de Jules Marguerie treize ans, mousse à bord de L’Espoir et fils d’un patron pêcheur d’Honnefleur, s’anime à nouveau le Honfleur du moyen âge avec ses ruelles, ses tavernes, ses trésors enfouis dans les souterrains qui s’inclinent vers la mer et tout un peuple de terre et de mer. Vous êtes-vous déjà promené dans Honfleur, les yeux rivés sur les façades des maisons à pans de bois ? Peut-être y verrez-vous ce qu’il resta de la figure de proue du navire de Capitaine Gonneville. Le merveilleux cadeau du peuple Bra’zil : « L’Homme de bois ».

Printed book

18,00 € Add to cart

L'homme de bois

up to
40%  Royalties