L’aile du cyclone

L’aile du cyclone
Badara Blondin Diop

Abstract

Laissons l’Afrique dormir, le jour où elle se réveillera, le monde tremblera. Alors le conteur se leva à son tour couru vers le fleuve et jeta son sac de contes dans les flots noirâtres, puis revient vers ceux qui l’écoutaient et leurs dit « à présent le typhon est en plein procession de sa puissance son ail manquante ne lui fait plus défaut car il l’a retrouvé ». Aussitôt le ciel embruma et l’arc-en-ciel de part en part, et le tonnerre gronda au niveau des cartes espaces. Essayiste chevronné, il détient à son actif plusieurs ouvrages non publiés. Retenons qu’avant l’écriture, la peinture sur l’Afrique fut son seule et moyens d’expression, mieux encore de communication.

Author

Badara Blondin Diop a débuté ses humanismes dans deux écoles (Derklé et Bassam Ngoumba) jusqu’en classe de CM2. Ayant échoué au certificat d’études le voila en Côte d’Ivoire comme apprenti électricien. N’ayant pas beaucoup apprit à l’école il s’essaya à la poésie, ce qui lui conféra la découverte de l’importance de la lecture. Il lut tous les ouvrages à portée de sa main autodidacte jusqu’au bout des ongles, le voila réalisateur culturel. L’exercice poétique devait combler son manque d’études. Réalisateur de l’émission « Plume d’espoir » à la radio klédu à Bamako. Revenu au Sénégal, il travaille comme agent réceptionniste des arrivés de la
Cola port et à la gare de Dakar pour le compte de la SENACIGRO, puis comme magasinier à la SAPEM. Ensuite comme comptable matières à HAMO (Habitation moderne). Reprend son émission « Plume d’espoir » à la radio Jokko FM qu’il reconduit par la suite comme « Plume d’or » à la radio municipal de Dakar, et aprés quelques moments d’arrêts la reprend à Bambilor FM.
Son ardent besoin de liberté, sa fièvre expressive sur l’Afrique le conduit à la radio Convergence FM.

Printed book

15,00 € Add to cart

L’aile du cyclone

up to
40%  Royalties