La phénoménologie de l'amour

La phénoménologie de l'amour
Samuel Beugre

Abstract

L’amour n’est donc pas défini comme une passion, c’est-à-dire comme un affect qui s’impose à la volonté humaine en provenance d’une source extérieure à celle-ci. L’amour n’est pas seulement une force qui s’impose à la volonté en la bouleversant sans que l’individu humain n’y puisse rien, comme l’opinion populaire a souvent tendance à considérer l’amour. Selon Marion, qui s’appuie sur une conception de la volonté aux relents stoïciens, l’individu humain doit d’abord consentir à ce qui se donne à lui pour en être affecté. Ainsi, il n’y a pas d’amour sans une volonté de se laisser affecter par autrui, sans un désir de l’autre qui nait au plus intime de l’individu humain. Du fait que l’amour nécessite l’accord de la volonté humaine, nous avons conclu que l’amour selon Marion va de pair avec la liberté humaine et n’est pas seulement une passion contraire à celle-ci. Cette place qu’accorde l’auteur à la volonté humaine en amour a néanmoins suscité de nombreuses interrogations et critiques, notamment, à notre avis, en raison de la conception très nuancée de la volonté humaine sur laquelle s’appuie Marion dans le Phénomène érotique.

Author

Samuel Beugre est étudiant en philosophie, né le 02 février 1986 dans la Sous-Préfecture de Hiré dans le département de Divo (Côte d’Ivoire). Après des brèves études en théologie, il poursuit son cursus en philosophie. Étant un épris de la science de l’homme, il publie son premier ouvrage intitulé : «  L’autralité » comme souci premier de l’autre : une esquisse éthique dans la philosophie de Lévinas. Toujours à la recherche de la science intelligible, il devient auteur de plusieurs ouvrages philosophiques.

Printed book

15,00 € Add to cart

La phénoménologie de l'amour

up to
40%  Royalties