La Cardabelle transfigurée

La Cardabelle transfigurée
Richard Ferrando

Abstract

Cardabelle est le nom donné en Lozère à la Carline à feuilles d’acanthe, le chardon des Causses. On la retrouve séchée et clouée aux portes des maisons dans certains villages en guise de protection contre les maléfices, ou comme baromètre, le capitule se refermant pour annoncer le mauvais temps. La cardabelle est désormais protégée car en voie de disparition.
Sophie faisait la guerre aux chasseurs, aux braconniers et aux cueilleurs de cardabelles. Certains auraient bien voulu l’attraper, mais elle était insaisissable, rapide comme une vipère aspic, aussi invisible qu’une larve de cigale, silencieuse comme un sentiment de gêne.
Les habitants des Pélucres, petit village sur le Causse de Sauveterre, se demandaient qui était la fille qui cavalait dans les bois. Une légende sur sa nature profonde se répandit rapidement dans le village. On l’assimilait au chardon des Causses qu’elle protégeait ; son prénom de Sophie étant inconnu, on parlait d’elle en disant la Cardabelle, la fille du chardon, attribuant à cette gamine des dons magiques. Mais de pouvoirs, elle n’en avait que par l’habileté de ses petites mains, ses yeux perçant la nuit et l’agilité de ses courses. La colère de ses ennemis allait leur faire perdre toute prudence et être à l’origine d’événements tragiques.

Printed book

14,00 € Add to cart

La Cardabelle transfigurée

up to
40%  Royalties