N'être plus que naître... (présence de l'enfant disparue)

N'être plus que naître... (présence de l'enfant disparue)
S.L. Francesca Pesci

Abstract

À ceux qui meurent et qu’on aimait on dit adieu… Même les athées le disent. Nous n’avons tous que le même choix entre l’au revoir et l’à Dieu. Comme si l’adieu qui ne renverrait qu’au néant était impensable, indicible. Comme si même les athées ne pouvaient pas dire le non-être sans référence à un grand Être.
Mais quand décide de mourir un enfant à qui l’on a transmis la vie, et à travers elle l’invivable, alors l’indicible du « ne plus être », l’impensable du « comme si de rien n’aurait dû être », il faut pourtant tenter de les dire et de les penser.
De même que les études menées sur le Linceul de Turin, les témoignages des expérienceurs d’EMI (expérience de mort imminente) rendent compte de phénomènes qu’on ne peut ni reproduire ni expliquer dans l’état actuel de nos connaissances. L’hypothèse d’un au-delà, d’une vie après la vie ne peut pas plus être infirmée que confirmée. Une chose pourtant est sûre : nous faisons l’expérience du deuil. Et cette expérience se développe et s’affine tout au long de l’évolution. Laquelle ne l’a pas écartée comme une conduite inadaptée, mais continue de l’enrichir à travers la culture. Pourquoi ? Pourquoi notre cerveau ne s’affranchit-il pas du traumatisme qu’est la mort d’un être aimé ? Pourquoi notre mémoire se donne-t-elle le mal du souvenir ? C’est au retentissement de ces questions que ce témoignage fait écho…

Printed book

15,00 € Add to cart

Digital copy EPUB 4,99 € Add to cart

N'être plus que naître... (présence de l'enfant disparue)

up to
40%  Royalties